Compteur débloqué, il faut continuer.

Pour la cinquième journée de championnat, le RC Folles accueillait le CAPO Limoges et espérait bien faire un résultat. Le début de la rencontre est équilibrée mais ce sont les limougeauds qui se créent la 1ère occasion d’ouvrir la marque. La pénalité en bonne position est ratée par le buteur adverse. On sent les follois crispés et beaucoup de fautes de part et d’autre donne une partie hachée. Sur une pénalité jouée rapidement à la main, Tala élimine un défenseur et file aplatir le 1er essai (5-0).

 

Les capoïstes réagissent et recollent au score par une pénalité (5-3). Ce sera quasiment tout pour les 40 premières minutes en terme de jeu. En effet, le seul fait marquant de cette 1ère période fût l’expulsion d’un des 2 entraineurs visiteurs qui manifesta trop virulemment son désaccord avec une décision arbitrale.

 

Malgré cette supériorité numérique, les « verts et blancs » ont beaucoup de difficultés pour creuser l’écart. Il faut un exploit personnel de Camille qui transperce la défense et finit dans l’en-but pour voir le tableau d’affichage évolué. Rémi convertit la transformation (12-3). L’averse de pluie et de grêle rend le ballon glissant et les fautes de main sont nombreuses, donnant beaucoup de mêlée dans un match assez terne. Les follois décrochent finalement le bonus offensif sur une pénal touche et un groupé pénétrant bien orchestré pour un essai collectif (17-3). Les locaux se créent plusieurs occasions mais des fautes de main ou des mauvais choix font avorter chaque tentative.

 

La délivrance arrive enfin sur une attaque au large et une croisée qui permet à Mathieu d’éliminer les derniers adversaires et d’aplatir un 4ème essai (22-3). Plus rien ne sera inscrit et l’arbitre siffle la fin de la rencontre. Malgré une prestation très moyenne, Folles remporte ainsi sa 1ère victoire de la saison qui plus est bonifiée. Le week-end de repos qui arrive va permettre aux follois de soigner les petits bobos et de continuer à travailler aux entrainements avant de repartir pour 4 matchs consécutifs avant la trêve de Noël.

 

Rendez-vous le dimanche 19 novembre avec une nouvelle rencontre à domicile face aux corréziens de Meyssac. Les cadets se sont à nouveau imposés mais sans bonus cette fois-ci face à Chauray par 31 à 19. Les féminines à VII jouaient leur 2ème plateau et se sont malheureusement inclinées.

 


Une belle envie collective malgré la défaite

En match avancé de la 4ème journée de championnat, le RCF rencontrait pour la toute première fois de son existence le club de Payzac, en Dordogne. Face à une équipe qui est montée en fin de saison dernière mais qui possède un effectif expérimenté, les « verts et blancs » s’attendaient à un match compliqué. D’entrée de jeu, les locaux imposent des séquences de pilonnage mais la défense folloise résiste. Sur une mêlée perdue à l’entrée des 22 mètres, le demi de mêlée payzacois s’échappe petit côté et aplatit en coin (0-7). Dans la foulée, les locaux trouvent une nouvelle fois la brèche et pointent un nouvel essai qui ne sera pas transformé (0-12).

 

On pense alors que cela va être un cavalier seul de Payzac, mais Folles réagit et voit quand envoyant du jeu de mouvement il est possible de prendre à défaut l’adversaire. Sur un petit coup pied à suivre de Julien par-dessus la défense, Camille récupère le ballon et transmet à Tao qui termine dans l’en-but 40 mètres plus loin (5-12). Les follois continuent avec la même envie et après un bon travail des avants dans l’axe, Philippe passe un drop (8-12). On sent les locaux totalement déboussolés et Folles enfonce le clou avant la pause.

 

Après une percée magistrale de Tao, ce dernier trouve Aubin bien venu à hauteur et il file aplatir un nouvel essai (13-12). L’entame de seconde mi-temps est toujours équilibrée mais face au vent, les « verts et blancs » sont renvoyés dans leur camp. Les locaux s’en remettent à un jeu basique et s’appuient sur la puissance de leur paquet d’avant. Après plusieurs groupés pénétrants, l’arbitre sanctionne la défense folloise qui se retrouve en infériorité numérique durant 10 minutes. Ce qui devrait arriver arriva et sur un nouveau travail dans l’axe, les avants périgourdins aplatissent en force (13-19). Folles tente de réagir mais à chaque fois ils sont repoussés dans leur propres 30 mètres et les mauls adverses s’enchainent.

 

Dans les 10 dernières minutes, les locaux inscrivent 2 nouveaux essais transformés en utilisant toujours cette même recette du jeu dans l’axe (13-33). La victoire est tout à fait logique tant les payzacois possèdent un groupe puissant et expérimenté, mais le score est lourd pour Folles qui a longtemps fait douter le leader invaincu. Ce sera relâche le week-end prochain avant d’accueillir les banlieusards limougeauds du CAPO le dimanche 5 novembre. Il faut continuer sur cette voie et les résultats finiront forcément par arriver. A noter les excellents résultats des cadets et juniors de l’entente qui sont toujours invaincus après 3 journées. Victoire bonifiée pour les M16 (44-3), et victoire sans point de bonus pour les M18 (25-11) face à Poitiers-Chauvigny. C’est repos pour eux aussi le week-end prochain.

 


Dernier quart d’heure fatal

Pour cette deuxième rencontre à domicile, le RC Folles accueillait l’équipe de Dampniat longtemps pensionnaire en promotion d’honneur et qui est descendu cette année. Sous un soleil digne d’un beau dimanche de printemps, les follois prennent la rencontre par le bon bout et dominent sans parvenir à concrétiser.

 

C’est finalement sur par un essai « casquette » que Folles ouvre le score par l’intermédiaire de Julien Portier, je précise le nom car ils sont plusieurs à se prénommer ainsi (5-0). Folles continue de presser et rate à plusieurs l’occasion d’aggraver le score. Il faut une pénalité de Julien Prince, cette fois-ci, pour faire évoluer le score (8-0).

 

Les corréziens recollent ensuite au tableau d’affichage en passant à leur tour une pénalité (8-3). Chaque formation envoie du jeu au large pour le plus grand plaisir des spectateurs mais les « verts et blancs » se montrent les plus dangereux sans être réalistes. La mi-temps est sifflée sur ce court avantage en faveur des locaux. L’entame de seconde période est tout aussi agréable en termes de jeu et sur une belle attaque des trois-quarts, Camille sert à l’intérieur Ziane qui s’échappe sur une vingtaine de mètres avant d’aplatir sous les poteaux. Le score est à ce moment-là de 15 à 3 avec la transformation de Julien.

 

Ce dernier convertit ensuite une pénalité des 40 mètres (18-3). Dampniat réagit et pilonne pendant de longues minutes la ligne d’en-but adverse. Folles défend avec acharnement mais se met plusieurs fois à la faute l’arbitre exclut pour 10 minutes Alexis. Finalement, les visiteurs finissent pas trouver la faille et marquent un essai transformé (18-10). Alors qu’il ne reste qu’une dizaine de minutes à jouer, les follois craquent complètement. Ils perdent des ballons importants et surtout ratent un grand nombre de plaquages, et contre toute attente ils encaissent 3 essais dont 1 qui sera transformé. En 10 minutes, le score passe de 18-10 à 18-27 et les « verts et blancs » laissent échapper une 1ère victoire qui leurs semblaient promises. C’est un coup de massue sur la tête, car malgré une belle débauche d’énergie et 60 minutes plutôt abouties, Folles se trouve toujours dernier au classement avec zéro point au compteur. A signaler, l’excellent état d’esprit des 2 équipes qui n’ont pensé qu’à jouer, bien aidé en cela par un très bon arbitrage de Mr ZOCCHETTI du comité du Centre.

 

La semaine prochaine, déplacement périlleux chez le leader invaincu, Payzac. Les féminines à VII jouaient leur 1er plateau de la saison à Tulle et malheureusement elles perdent leurs 2 rencontres face à Saint-Privat et Maurs. Seule bonne nouvelle du week-end, les M16 en entente avec Guéret qui remportent leur 2ème victoire bonifiée en 2 matchs. Ils l’emportent largement face à l’équipe de Thouars sur le score sans appel de 51 à 5, avec notamment 3 essais inscrits par les jeunes follois. La relève arrive.

 


Des points positifs malgré la défaite

Pour la 2ème journée de championnat, le RC Folles rendait visite à Terrasson avec un effectif rajeuni mais également amoindri, puisque seulement 20 joueurs pouvaient être alignés. L’entame de match est équilibrée et les follois mettent plus d’abnégation que la semaine précédente. Malheureusement, ils encaissent un essai sur un jeu au pied par-dessus du demi de mêlée adverse (0-7).

 

Loin de baisser les bras, les « verts et blancs » tentent des choses et sur un exploit personnel, Arnaud aplatit un magnifique essai de plus de cinquante mètres (5-7). Plus puissants et plus expérimentés, les périgourdins trouvent une brèche dans la défense et envoient leur ailier marquer en coin (5-14). C’est ensuite au paquet d’avants local de faire parler sa puissance en jouant un ballon porté qui oblige les visiteurs à se mettre à la faute. Le buteur local transforme cette pénalité en bonne position (5-17).

 

Folles essaye de jouer le maximum de ballons au large et se procure quelques occasions mais rien ne sera plus marqué jusqu’à la pause. En début de seconde période, les terrassonnais augmentent leur avance sur une belle combinaison qui se termine sous les poteaux (5-24). Ensuite sur une action qui semble bégnine, les esprits s’échauffent et les coups pleuvent, obligeant l’arbitre à sortir durant 10 minutes 2 joueurs côté Terrasson et 1 joueur côté Folles. Sur une relance depuis leurs 22 mètres et un coup de pied à suivre, Alexis après une course de 50 mètres prend le meilleur sur les défenseurs adverses et aplatit en coin (10-24). Folles est toujours dans le coup, mais dans le dernier quart d’heure la puissance adverse les fait plier une nouvelle fois sur un essai tout en force du pilier local (10-31).

 

Malgré cette avance au score, la fin de match est tendue sur le terrain et sur la touche, et une nouvelle fois les locaux prennent un carton suite à quelques mauvais gestes. L’arbitre siffle finalement la fin du match. Malgré un score qui semble lourd, les follois peuvent tirer quelques satisfactions notamment sur la cohésion et l’implication des 20 acteurs. Il faut s’appuyer sur ces vertus retrouvées pour dimanche prochain avec la réception de Dampniat. Souhaitons un bon rétablissement à Alex qui a eu besoin de plusieurs points de suture au niveau de la lèvre.

 


Un derby pour la reprise

Une nouvelle saison débutait dimanche sur le stade de La Colline, où le RC Folles recevait le CS Bellac. Malheureusement pour cette année, les follois ne peuvent pas présenter d’équipe réserve à cause d’un effectif pas suffisamment étoffé. Même si la météo n’était de la partie, c’est devant un très nombreux public que la rencontre s’est déroulée.

 

Dès les premières minutes, les visiteurs se montrent les plus déterminés et prennent nettement l’avantage en termes de possession et d’occupation. Les « verts et blancs » n’arrivent pas à mettre la main sur le ballon et ne font que défendre. Sur une pénal touche, le pack bellachon organise un groupé pénétrant et trouve la faille (0-5).

 

Toujours sous pression, Folles subit et manque des placages ce dont l’adversaire profite pour inscrire un 2ème essai entre les perches (0-12). Malgré quelques ballons égarés sur les phases de conquête, les locaux réagissent mais n’arrivent pas à enchaîner les temps de jeu et tombent sur une défense agressive. Avant la pause, Bellac pointe un nouvel essai en bout de ligne (0-17). Une petite remontée de bretelles à la mi-temps réveille quelque peu les follois qui sans se montrer transcendant parviennent à rééquilibrer les débats. Bellac se met à la faute et se retrouve avec une double infériorité numérique durant quasiment 10 minutes. Les « verts et blancs » s’obstinent à jouer dans l’axe alors que les espaces semblent évidents sur les extérieurs.

 

Il faut attendre la dernière action du match que Folles trouve enfin l’ouverture. Camille adresse une passe au pied à Tala qui marque sans opposition (5-17). Pour cette 1ère rencontre de la saison, la déception est grande dans le camp follois qui est passé à côté de son match. La semaine prochaine, c’est en déplacement à Terrasson qui se profile et il faut essayer de remettre les choses en ordre pour éviter une nouvelle déconvenue.