Beau final pour la dernière à domicile

Pour cette dernière journée de la phase qualificative, le RC Folles accueillait le troisième, Chasteaux. Le club organisait pour l’occasion une journée festive et avait convié ses supporters et l’école de rugby. Les jeunes en lever de rideau ont fait un entrainement ludique sous la responsabilité de Thomas. A 15H15, la rencontre débute sous un ciel plutôt clément.

 

Les visiteurs sont les premiers à scorer par un essai du pack sur à une pénal touche et un ballon porté (0-5). Folles réduit l’écart grâce à une pénalité de Yoran (3-5). La rencontre est équilibrée mais les « verts et blancs » prennent l’avantage sur une percée le long de la ligne d’Aubin qui termine sa course dans l’en-but (8-5).

 

Lors des 20 dernières minutes de la seconde période, tout s’enchaine parfaitement pour les follois qui réussissent de superbes mouvements. Tout d’abord, Séb marque un essai sur une touche à 5 mètres de la ligne adverse. Ensuite, Yoran dépose tout le monde et aplatit sous les perches. Enfin, sur une relance de plus de 80 mètres des arrières, c’est Alex, pilier de son état qui se trouve à la conclusion. La pause est atteinte sur le score de 27 à 5. A la reprise, malgré les mots des coaches à la mi-temps, les follois se relâchent quelque peu et les corréziens en profitent pour inscrire 2 essais (27-17). A cet instant, le match est interrompu longuement suite à la blessure sérieuse d’un joueur de Chasteaux.

 

Dès la reprise du jeu, Dulac se joue en force de 3 défenseurs et aplatit au pied des perches (34-17). A partir de ce moment-là, les visiteurs lâchent complètement face aux attaques incessantes de follois en pleine confiance. Folles inscrit 5 nouvelles réalisations par l’intermédiaire de Yoran (3), Juju et Tala. Quatre de ces cinq essais seront transformés pour un score final de 67 à 17 en faveur des haut-viennois. A la faveur des autres résultats de la journée, Folles accroche la 6ème place du classement ce qui permet aux « verts et blancs » de pouvoir jouer un 1er match de barrage la semaine prochaine pour espérer encore une qualification pour le championnat de France.

 

Le hasard veut que cette rencontre sera disputée contre Chasteaux. Il faut s’attendre à une toute autre rencontre face à des corréziens qui auront l’avantage du terrain et sans doute une autre motivation sur un match à élimination directe. Merci aux enfants et parents de l’école de rugby ainsi qu’aux nombreuses personnes venus au stade de La Colline et qui ont fait que la journée fut très réussie.

 


Promis, ce n’est pas un poisson d’avril

En ce dimanche Pasqual, le RC Folles accueillait le leader Payzac afin de régulariser le dernier match reporté du début d’année. C’est avec un effectif remanié du fait des absences que les follois abordaient cette rencontre. L’entame de match est à l’avantage des visiteurs qui ont la possession et l’occupation mais butent sur la défense adverse.

 

Sur une touche rapidement jouée près de leur ligne, les « verts et blancs » paniquent et se dégagent plein axe ce dont profite Payzac pour contre attaquer et ouvrir le score par un essai transformé (0-7). Folles réagit à son tour et les trois quarts trouvent des espaces mais perd Champion sur blessure ce qui oblige le banc à faire passer Dulac 1er centre.

 

Sur une de ces attaques, les payzacois se mettent à la faute dans leurs propres 22 mètres. Séb joue vite la pénalité et crée un point de fixation. Tala feinte d’ouvrir et va aplatir aux pieds des poteaux. Yoran transforme (7-7). A quelques minutes de la pause, les visiteurs obtiennent une touche près de la ligne d’en-but. Les follois se trouent complètement sur cette touche défensive et le 3ème ligne adverse qui n’en demandait pas autant aplatit sans opposition (7-14). A la pause, on sent le groupe serein et motivé pour batailler 40 minutes supplémentaires. Les locaux obtiennent d’ailleurs une pénalité aussitôt la reprise que Yoran convertit (10-14). Les 2 équipes produisent du jeu et se rendent coup pour coup.

 

A la 65ème minute, sur ballon récupéré dans ses propres 30 mètres, les follois décident de contre attaquer et Camille ouvre une première brèche puis trouve du soutien sur l’extérieur. Cette action se termine 60 mètres plus loin avec Camille à la conclusion qui inscrit ce superbe essai. Pour la 1ère fois de la partie, Folles prend mène au score (17-14). La fin de match est haletante. Payzac pousse pour reprendre l’avantage et Folles tente de résister. A moins de 10 minutes du terme de la rencontre, les dordognots s’appuient sur la force de leur pack pour franchir la ligne et marquer un essai en coin (17-19). Poussés par leurs supporters, les « verts et blancs » repartent à l’attaque et sur la toute dernière action ils arrachent une pénalité au-delà de leurs 50 mètres.

 

Le demi de mêlée visiteur garde le ballon et l’arbitre le pénalise de 10 mètres. Yoran se retrouve donc avec la balle de match au bout du soulier et il ne tremble pas en passant ce coup de pied de 45 mètres en face des perches. C’est l’explosion de joie dans le camp follois puisqu’ils s’imposent d’un tout petit point (20-19). L’exploit est immense puisque Payzac n’avait pas perdu à la régulière en championnat depuis 4 ans.

 

Il reste plus qu’un match de championnat à disputer et ce sera dimanche prochain avec la réception de Chasteaux, actuel 3ème de la poule. Les supporters et amis du RC Folles sont conviés dès le midi à participer à un barbecue qui aura lieu au stade.

 


Festival d’essais à La Colline

Pour l’antépénultième journée de championnat, le RC Folles accueillait l’équipe de Neuvic d’Ussel qui occupe la dernière place du classement. Dès les premières minutes, les follois investissement la moitié de terrain adverse et ils ouvrent le score sur un essai en bout de ligne par l’intermédiaire de Romain avec la transformation de Yoran (7-0).

 

Les visiteurs répliquent dans les minutes qui suivent en marquant à leur tour un essai (7-7). La rencontre est débridée et chaque équipe est tournée vers l’offensive. Le pack « vert et blanc » enfonce son vis-à-vis et c’est Guillaume qui aplatit cet essai collectif (12-7). C’est ensuite Sébastien qui conclut une belle relance de ses coéquipiers (19-7).

 

Les corréziens n’abdiquent pas et leur ouvreur se joue de la défense pour finir sous les poteaux (19-14). Sur une attaque des trois-quarts le ballon parvient jusqu’à l’aile de Yoran qui pousse au pied et plonge le premier dans l’en-but (24-14). Avant la pause, les visiteurs recollent au score par une pénalité (24-17). En début de seconde période, les follois déjouent et commettent des fautes qui permettent aux neuvicois de rester dans la moitié de terrain adverse. Ces derniers finissent par trouver la brèche et l’arrière marque au pied des perches (24-24).

 

Bizarrement, cette égalisation réveille les locaux qui reprennent l’initiative du jeu. C’est tout d’abord Tala qui concrétise une action des trois-quarts et marquent le 4ème essai de son équipe (29-24). Ensuite, les visiteurs se mettent à la faute pour endiguer une action et l’arbitre les sanctionne d’un carton. En supériorité numérique pour 10 minutes, Folles accentue sa domination et pointe 2 essais supplémentaires par l’intermédiaire de Guillaume puis de Yoran. Le tableau d’affichage passe alors à 41-24 et le point de bonus offensif est acquis. Plus rien ne sera inscrit malgré de nouvelles tentatives et la fin de cette belle après-midi de rugby est sifflée sur une victoire bonifiée des follois. Il faut féliciter les 2 équipes qui n’ont jamais fermé le jeu et ont fait plaisir au public venu en nombre. Dimanche prochain, il y aura de nouveau un match au stade de La Colline. Cette fois-ci, ce sera la réception de l’équipe de Payzac, leader de la poule de 1ère série. Espérons quand ce dimanche de Pâques tous les joueurs disponibles seront présents pour cette avant dernière journée de championnat.


Dominer n’est pas gagner

La météo s’est montrée clémente ce dimanche sur le stade de La Colline, où le RC Folles recevait Panazol. Dès les premières minutes, les locaux monopolisent le ballon et occupent la moitié de terrain adverse. Ils butent sur une défense bien organisée et surtout ratent quelques occasions d’ouvrir la marque à cause de petites fautes et d’un manque de réalisme.

 

Sur une nouvelle action à plusieurs de temps de jeu qui ne donne rien, Béjot décide de tenter le drop et débloque ainsi le tableau d’affichage (3-0). Sur une action anodine le centre visiteur récupère le ballon au niveau des 40 mètres et termine sa course dans l’en-but (3-5). Ce coup du sort assomme quelque peu les « verts et blancs » et Panazol en profite pour revenir dans la partie.

 

Après plusieurs tentatives de pilonnage par les avants, les panazolais écartent le ballon et marquent entre les perches un 2ème essai (3-12). Le réalisme des visiteurs est total puisqu’ils marquent 2 fois sur leurs 2 demi occasions. Folles tente tout de même de réagir mais plus rien ne sera inscrit de part et d’autre jusqu’à la pause. La seconde période est plus équilibrée même si les velléités de jeu sont plutôt folloises. Ces derniers recollent d’ailleurs au score après un essai de Camille que Yoran transforme (10-12). On pense alors que les « verts et blancs » vont parvenir à reprendre l’avantage mais bizarrement ce sont les visiteurs qui occupent la moitié de terrain adverse.

 

Cette domination territoriale se traduit par une pénalité qui donne un écart de cinq points (10-15). Folles repart à l’attaque et sur un groupé pénétrant les avants de Panazol se mettent volontairement à la faute et en plus déclenchent une petite échauffourée. L’arbitre sanctionne le 2ème ligne d’un carton jaune. Les follois prennent la pénal touche mais la commettent un en avant. Sur la mêlée qui suit, le pack récupère le ballon sur l’introduction adverse. Maxou éjecte sur les trois-quarts et c’est finalement Fred qui aplatit en bout de ligne (15-15). Il reste une petite dizaine de minutes à jouer et tout semble encore possible surtout que Folles joue en supériorité numérique. Malheureusement sur 2 possessions importantes, ils commettent des fautes qui annihilent leurs derniers espoirs de victoire. Pire encore, sur la toute dernière action Panazol crucifie Folles en inscrivant un dernier essai totalement en coin (15-20). L’arbitre siffle la fin du match sur cette défaite qui laisse un gout très amer.

 

En effet, on se dit que ce n’est pas l’équipe qui a tenté le plus qui est récompensée. Une nouvelle fois, Folles paie son manque de réalisme sur ces temps forts et voit son dernier espoir de figurer dans la moitié haute du classement s’envoler. Il ne reste plus que 3 matchs, tous à domicile, pour finir sur une bonne note et se faire plaisir. Rendez-vous donc dimanche prochain avec la réception de Neuvic.

 


Manque de confiance

Dimanche après-midi, Folles recevait Terrasson dans la cadre de la mise à jour d’une journée de championnat reportée. Les visiteurs choisissent de débuter avec l’appui du vent afin d’occuper le camp adverse et cela fonctionne. Les follois sont contraints de beaucoup défendre et sur leurs quelques ballons d’attaque, ils se montrent trop timorés pour mettre à mal leurs adversaires. Sur un coup de malchance, les « verts et blancs » concèdent une mêlée à 5 mètres de leur ligne et ils finissent par encaisser un essai en coin après plusieurs tentatives au ras (0-5).

 

C’est ensuite au buteur de Terrasson de passer 2 pénalités, dont une de plus de 40 mètres en coin (0-11). Folles réagit quelque peu et obtient même une pénalité en moyenne position, mais face aux bourrasques la tentative échoue. La mi-temps est l’occasion pour les coaches follois de réveiller leurs joueurs qui se sont montrés bien timides durant le 1er acte. Cette petite remontée de « bretelles » donne son effet puisque Folles se montre beaucoup plus consistant dès la reprise. Yoran permet à son équipe de revenir au score sur pénalité (3-11). Malheureusement, dans les minutes qui suivent, sur une attaque depuis leur ligne les follois se font intercepter et le trois-quart terrassonnais qui n’en demandait pas tant file aplatir au milieu des perches (3-18).

 

Une nouvelle pénalité vient aggraver la marque (3-21). Les « verts et blancs » n’abdiquent pas pour autant et sur touche dans les 10 mètres adverse, Dulac récupère le ballon mal négocié par l’alignement visiteur, résiste aux deniers défenseurs et aplatit en coin. Du bord de touche, Yoran passe la transformation (10-21). Même s’ils se créent quelques occasions supplémentaires, Folles ne parvient pas à revenir dans le bonus défensif et s’incline face à une équipe plus complète et très compliquée à jouer. Il faut basculer tout de suite sur la rencontre du week-end prochain avec la réception de Panazol. Les follois n’ont plus le choix s’ils veulent encore pouvoir accrocher une place dans les 6 premiers.

 

Félicitations aux cadets et aux féminines qui se sont imposés ce week-end. Les jeunes l’emportent avec le bonus offensif face à Chauvigny (31-3). Les filles gagnent leurs 3 rencontres de dimanche face à Panazol, Saint-Privat et l’hôte du jour Saint-Simon.

 

 


Une première période qui coûte chère

Le déplacement de Folles vers Meyssac s’est effectué sous une pluie tenace, mais comme par miracle, aux alentours de 15 heures la météo est devenue clémente. Par contre, le terrain était plutôt gorgé d’eau et cela n’allait sans doute pas faciliter le jeu de mouvements. L’entame de rencontre est équilibrée mais le jeu est haché par des fautes de main de part et d’autre.

 

Après 10 premières minutes appliquées, les follois connaissent un passage à vide. Tout d’abord, ils concèdent une pénalité que convertit le buteur local (0-3). Ensuite, Meyssac inscrit un essai en profitant des largesses de la défense adverse (0-8). Dans les minutes qui suivent, sur une nouvelle attaque classique, les corréziens doublent la mise en marquant au pied des poteaux (0-15).

 

Après ce passage à vide, les « verts et blancs » réagissent et obtiennent une pénalité que Yoran transforme (3-15). Juste avant la pause Meyssac pilonne l’en-but follois mais heureusement cette fois-ci la défense prend le pas sur l’attaque. Après une petite remontée de bretelles salvatrice durant la pause, Folles met enfin son jeu en place et domine les débats. Après plusieurs tentatives, c’est finalement Camille qui trouve la brèche en jouant rapidement une pénalité proche de ligne meyssacoise. Yoran transforme cet essai (10-15). Les follois réalisent de belles choses mais souvent finissent par se faire gratter le ballon dans les phases de rucks. Dans les dernières minutes, Folles tente de forcer la décision et est tout prêt d’y parvenir.

 

Tout d’abord, c’est Arnaud qui échoue à quelques mètres après une action personnelle le long de la ligne de touche. Ensuite sur son aile, Yoran se joue de plusieurs défenseurs et trouve Tala au soutien. Ce dernier est repris juste avant de pouvoir aplatir. Sur la touche qui suit, Folles se fait une dernière fois contrer et l’arbitre siffle la fin de la rencontre. C’est une nouvelle défaite bonifiée à l’extérieur qui laisse encore pas mal de regrets. Désormais il reste 5 journées de championnat à disputer pour le RC Folles et toutes se dérouleront au stade de La Colline. Cela commencera dès dimanche prochain avec la réception du second de la poule, Terrasson. Espérons que tous les joueurs valides se mobilisent afin de terminer cette fin de championnat de la meilleure des manières devant son fidèle public. Pendant ce temps-là, les féminines à VII prendront le chemin du Cantal et plus précisément de Saint-Simon pour la dernière journée avant les phases finales. Pour être complet, les cadets de l’entente recevront samedi l’équipe de Chauvigny sur le stade d’Aubusson.

 


Victoire bonifiée mais longue à se dessiner

Ce dimanche, sur le stade du CAPO Limoges, la température ressentit au bord du terrain était plutôt frisquette. Le RC Folles qui avait effectué le court déplacement engageait plutôt bien la rencontre. En effet, lors du 1er quart d’heure, les follois occupent la moitié de terrain adverse et se créent quelques occasions sans parvenir toute fois à ouvrir la marque.

 

Par contre, sur chacune de leurs possessions, les capoïstes envoient du jeu et montrent qu’ils peuvent eux aussi se montrer dangereux. Sur une action à plusieurs temps de jeu, les « verts et blancs » jouent un côté fermé qui envoie Bruno aplatir en bout de ligne (0-5).

 

Sur la fin de la 1ère période, les locaux poussent pour recoller au tableau d’affichage mais la défense folloise résiste et ne rompt pas. En seconde mi-temps, les banlieusards limougeauds baissent petit à petit physiquement. Mais il tout faut de même attendre l’heure de jeu pour que Folles réalise enfin un 1er break. Sur une attaque en 1ère main, Camille fixe 2 défenseurs avant de décaler Yoran sur l’aile. Ce dernier file aplatir en bonne position, ce qui facilite la transformation de Julien (0-12).

 

Ensuite, ce sont les « gros » qui prennent le relai sur un ballon porté. La défense locale écroule le maul formé, mais Mathieu repart au ras et aplatit en force (0-19). On sent que la victoire ne peut plus échapper aux « verts et blancs » mais il reste à préserver, voir conforter le bonus offensif. C’est pour cette raison que le choix de Loïc de prendre une pénalité plutôt qu’une pénal’ touche surprend ses coéquipiers ainsi que le banc de touche. Petit « chambrage » du coach qui pourrait me coûter cher, mais j’assume en tant que rédacteur. Cela n’a pas d’incidence sur la fin de la rencontre puisque finalement, Sébastien finira par inscrire un 4ème essai en toute fin de rencontre après un bon travail dans l’axe de ses partenaires du pack (0-24). Même s’il a fallu attendre le dernier quart d’heure, la victoire bonifiée est amplement méritée face à une équipe valeureuse mais qui a craqué physiquement à cause d’un déficit d’effectif. Il faut maintenant se préparer à un déplacement toujours compliqué à Meyssac, équipe qui précède Folles au classement de cette poule de 1ère série.

 


Il ne manquait pas grand-chose

Après 3 changements de date, le RC Folles jouait enfin le dernier match de la phase aller sur la pelouse de Chasteaux. Malgré plusieurs reports à cause des conditions climatiques, le match se déroulait sur un terrain à la limite du praticable par endroit. Les locaux mettent la pression dès l’entame de la partie, mais les follois se montrent solidaires proche de leur ligne. Après ces premières minutes à défendre, les « verts et blancs » tentent à leur tour d’écarter les ballons.

 

Sur une splendide attaque en 1ère main, Yoran est repris à quelques mètres de l’en-but adverse. Sébastien tente d’aplatir en force mais en défenseur adverse l’en empêche. Malheureusement, sur cette action Rémi se blesse gravement et doit être évacué par les pompiers.

 

Après de longues minutes d’arrêt, le match reprend et chaque équipe se rend coup pour coup jusqu’à la pause sifflée sur un score nul et vierge. La seconde période est toute aussi indécise avec des follois se multipliant en défense et n’hésitant à jouer leurs ballons d’attaque. Un nouveau coup du sort voit Mathieu se blesser sérieusement et rejoindre Rémi à l’hôpital. Cela ne démobilise pas pour autant Folles qui continue à faire douter l’un des favoris à la montée. A l’heure de jeu, le tableau d’affichage est enfin débloqué sur une pénalité du buteur corrézien (0-3). Folles à l’occasion de marquer à son tour mais une faute adverse ou un mauvais choix dans le jeu annihilent ces tentatives.

 

Au contraire, ce sont les Castellois qui aggravent le score sur un essai au milieu des perches (0-10). Mais comme depuis plusieurs rencontres, les « verts et blancs » ne lâchent rien et dans les minutes qui suivent ils obtiennent une pénal’ touche. Pour une fois, la conquête en touche est propre et le pack follois enfonce son vis-à-vis pour aplatir un essai collectif (5-10). Malheureusement, plus rien ne sera marqué et Folles s’incline de peu et ramène un très bon point de bonus défensif. Il faut continuer ainsi et cela vient bien finir par payer pour un groupe qui démontre depuis le début de l’année qu’il a énormément de ressources et une belle solidarité même dans les moments difficiles. La semaine prochaine, c’est un court déplacement sur le terrain du CAPO Limoges.

 

Bon rétablissement à Rémi qui doit se faire opérer de la rotule lundi et à Mathieu qui a rejoint ses coéquipiers dans le bus du retour avec l’épaule déboîtée. Ce dimanche avait également lieu à Folles le 3ème tour de championnat pour les féminines à VII. Les filles remportent 2 matchs face à Guéret et Tulle et concèdent une défaite contre Maurs. Merci aux bénévoles restés à Folles pour aider au bon déroulement de la journée et encourager les « petites bogues » qui étrennaient leurs nouveaux maillots offerts par Fabrice et Jean-Louis. Pour être complet sur les résultats du week-end, les cadets et juniors de l’entente se sont inclinés sur le terrain de Chauray (79).

 


Des regrets malgré le bonus défensif

Pour ce déplacement à Dampniat, le RC Folles avait encore en tête la défaite du match aller alors qu’il menait de 15 points à 20 minutes de la fin. Malgré quelques absences de dernière minute, les follois entendaient bien confirmer les bonnes choses entrevues la semaine dernière. Le début de rencontre est légèrement à l’avantage des locaux mais la défense « verte et blanche » se montre intraitable.

 

Chaque équipe envoie du jeu mais aucune ne parvient à trouver la faille. Il faut une pénalité face aux perches pour que le buteur corrézien débloque le tableau d’affichage (0-3). Les follois parviennent à se créer des belles occasions mais des fautes de main les empêchent de conclure. L’arbitre siffle la pause sur ce score étriqué.

 

Sur le coup d’envoi de la seconde période, les avants de Dampniat mettent en marche un maul qui pousse le pack adverse à la faute. Dans la foulée, ils récidivent sur 2 pénal-touches consécutives. Sur la 1ère Julien se met à la faute et l’arbitre le sanctionne d’un carton blanc. Sur la 2ème les avants corréziens manœuvrent parfaitement et aplatissent l’essai (0-8). Face à la puissance adverse, Folles écarte les ballons et essaye de déplacer le jeu. Malheureusement, toujours les mêmes problèmes de finition viennent enrayer de franches occasions de scorer.

 

Il faut également ajouter à ces occasions gâchées des points faciles laissés en route par les buteurs follois. A une dizaine de minutes de la fin de la partie, Julien convertit une pénalité qui permet aux siens de revenir à hauteur d’un essai (3-8). Les « verts et blancs » jouent le tout pour le tout, n’hésitant pas à relancer tous les ballons. Ils campent de longues minutes dans les 22 mètres adverses mais tombent sur une défense acharnée. Sur la dernière possession, un jeu au pied maladroit permet aux locaux de récupérer la gonfle et de dégager en touche. La rencontre se termine sur une défaite bonifiée qui laisse des regrets dans le camp follois même si l’état d’esprit du groupe a été irréprochable.

 

Dimanche prochain, c’est un tout autre défi qui attend Folles, puisqu’ils recevront Payzac qui fait figure d’épouvantail de la poule. Il faut quand même se rappeler que lors du match aller, Folles a tenu 60 minutes avant de craquer face à la puissance du paquet d’avants expérimenté des dordognais. On compte sur le soutien des supporters pour ce match qui se déroulera au stade de La Colline à partir de 15h15. A noter que samedi après-midi, les cadets et juniors follois en entente avec le rassemblement Guéret-Creuse, recevront également au stade de la Colline. Rencontre cadets dès 14H et juniors dès 15H30 face à Châtellerault - Pleumartin.

 


Une longue attente mais que c’est bon

Avant ce week-end, le dernier match du RC FOLLES remontait au 25 novembre. En effet les intempéries ont contraint les clubs du Limousin à beaucoup d’annulation de rencontres. Pour cette reprise, les follois entamaient la 1ère journée des matchs retour par le derby face à Bellac. Ils avaient en tête la défaite concédée à domicile lors de la phase aller.

 

Malgré un effectif toujours amoindri par les blessures et les absences, les « verts et blancs » entendaient bien prendre leur revanche. L’entame de partie est favorable aux locaux qui bénéficient de plusieurs imprécisions adverses. Folles réagit et tente de belles choses mais des fautes de main interrompent chaque initiative. Après un premier échec, le buteur local ouvre le score sur sa seconde tentative (0-3).

 

Sur une percée tranchante plein axe, Romain se claque et doit quitter ses partenaires. Ensuite, c’est au tour de Camille de se jouer de la défense adverse avant de retrouver Tala venu à hauteur. Ce dernier résiste au dernier placage et aplatit au pied des poteaux. Yoran transforme cet essai (7-3). Chaque équipe tente des choses, Bellac s’appuyant sur un jeu d’avants efficace sur les groupés pénétrants et Folles essayant d’enchainer le jeu avants – trois quarts. Rien ne sera plus inscrit jusqu’à la pause. Dès la reprise, les bellachons tentent de trouver la faille dans l’axe et usent de ballons portés.

 

Les follois résistent mais se mettent à la faute et Maxime écope d’un carton blanc. En infériorité numérique pour 10 minutes, ils ne baissent pas les bras mais éprouvent des difficultés pour sortir de leur camp. La partie est hachée par des fautes de part et d’autre qui impliquent d’interventions de l’arbitre. Bellac revient à un point au tableau d’affichage grâce à une nouvelle pénalité (7-6). Le dernier quart d’heure est stressant pour les joueurs mais aussi pour les nombreux supporters de chaque équipe. Sur la dernière possession, Arnaud dévisse complétement son dégagement en touche et l’ailier bellachon tape à suivre. Le ballon longe la ligne de touche et le rebond trompe le dernier défenseur follois. On croit à l’essai assassin à l’ultime seconde mais heureusement en tentant de récupérer le ballon, le joueur local fait un en-avant. L’arbitre siffle la fin de la rencontre sur cette dernière action et libère les follois qui peuvent laisser éclater leur joie. Que c’est bon de gagner un derby.

 

Il faut désormais passer à autre chose avec un déplacement dès le week-end prochain à Dampniat. On se rappelle qu’à l’aller, les « verts et blancs » menaient de 15 points à l’entame du dernier quart d’heure avant de totalement sombrer collectivement et s’incliner sans bonus défensif.

 


Point de bonus défensif, mais il y avait sans doute mieux à faire

Court trajet ce week-end pour Folles qui affrontait l’équipe de Panazol. De ce fait, les follois n’ont pas les jambes trop lourdes et débutent parfaitement la rencontre. Après plusieurs actions de jeu dans les 30 mètres adverses, ils finissent par trouver rapidement l’ouverture grâce à Camille qui inscrit le 1er essai et Aubin qui transforme (7-0).

 

Cette entame tonitruante des « verts et blancs » a pour effet de secouer les locaux qui ne tardent pas à réagir. Ces derniers reviennent au score en marquant un essai sur lequel la défense folloise est aux abonnés absents (7-5). Le match est équilibré mais ce sont les panazolais qui reprennent l’avantage en pointant un nouvel essai (7-10). En fin de 1ère période, sur un reversement d’attaque appelé par les coaches et Tala, le ballon arrive sur l’aile de Yoran qui fait parler sa vitesse et file aplatir en coin (12-10).

 

Le début de seconde mi-temps est compliqué pour les visiteurs qui n’arrivent pas à sortir proprement de leur camp et commettent beaucoup trop de fautes. Heureusement pour eux, Panazol ne trouve pas la faille. Sur une initiative personnelle, l’ouverture local se joue trop facilement de la défense adverse et file aplatir sous les perches (12-17). C’est ensuite au paquet d’avants panazolais de pilonner dans l’axe. Une 1ère tentative échoue dans l’en-but grâce à un follois qui se couche sous le ballon, mais la seconde sera la bonne et l’écart se creuse (12-22). Les « verts et blancs » réagissent enfin et à leur tour ils investissent la moitié de terrain adverse.

 

Ils tentent par tous les moyens, jeu eu près et jeu au large, de franchir la ligne d’en-but adverse. Dans les dernières minutes, après un groupé pénétrant des avants, le ballon est écarté sur les trois-quarts et Camille décide de rentrer tout droit et malgré plusieurs défenseurs il aplatit entre les poteaux. Julien se presse de passer la transformation mais malheureusement l’arbitre siffle la fin du match juste après. Folles s’incline finalement sur le score de 19 à 22. Même si ce point de bonus défensif arraché en toute fin de match met un peu de baume au cœur, les follois ne peuvent s’empêcher de penser qu’ils auraient pu faire un meilleur résultat sans ce passage à vide de début de seconde mi-temps et ces 2 essais quasiment offerts à cause d’erreurs défensives collectives. Il ne reste plus que 2 rencontres avant une trêve de fin d’année qui fera le plus grand bien. La semaine prochaine, c’est Chasteaux, 2ème de la poule que les « verts et blancs » vont aller défier.

 


Une 2ème victoire qui fait du bien

Pour la réception de Meyssac, les choses débutaient mal avec la blessure de Julien lors de la fin de l’échauffement. L’entame est brouillonne et les follois ont du mal à enchainer les temps de jeu. Ils ouvrent tout de même le score par une pénalité de Camille (3-0). Chaque équipe se crée quelques occasions sans parvenir à marquer. Il faut une faute en défense pour permettre aux visiteurs d’aller inscrire un essai transformé (3-7).

 

La rencontre est hachée par de nombreuses fautes et approximations et la mi-temps est sifflée sur ce score. La seconde période s’engage mieux pour les « verts et blancs » qui occupe la moitié de terrain adverse. Les corréziens se mettent à la faute et écopent d’un carton pour un plaquage « cathédral ». Les follois accentuent la pression mais n’arrivent pas faire évoluer le tableau d’affichage. Ils trouvent enfin la faille sur une pénal touche.

 

Le pack organise un groupé pénétrant et aplatissent un essai en force. Du bord de touche, Yoran rate la transformation d’un rien (8-7). Cet essai libère les locaux qui se créent de belles occasions. Sur l’une d’elles, Frédéric échoue à un mètre de l’en-but après une course rageuse de 30 mètres. Les meyssacois se mettent à la faute sous les perches mais les follois ne prennent pas les points qui leur auraient permis de se mettre à l’abri d’une pénalité. Dans le dernier quart d’heure, Folles joue la plupart du temps dans le camp adverse mais plus aucun point n’est marqué et les « verts et blancs » s’imposent par le plus petit des écarts. Cette victoire est importante face à une équipe qui comme Folles est en bas de classement.

 

La semaine prochaine, c’est un nouveau derby haut-viennois qui attend Folles avec un court déplacement à Panazol. Il faut poursuivre sur cette bonne dynamique mais il faudra encore élever le niveau de jeu pour prétendre ramener quelque chose de ce derby. Félicitons nos jeunes cadets qui remportent une nouvelle victoire lors d’un déplacement à Chatellerault même si cela a été compliqué (15-12).

 


Compteur débloqué, il faut continuer.

Pour la cinquième journée de championnat, le RC Folles accueillait le CAPO Limoges et espérait bien faire un résultat. Le début de la rencontre est équilibrée mais ce sont les limougeauds qui se créent la 1ère occasion d’ouvrir la marque. La pénalité en bonne position est ratée par le buteur adverse. On sent les follois crispés et beaucoup de fautes de part et d’autre donne une partie hachée. Sur une pénalité jouée rapidement à la main, Tala élimine un défenseur et file aplatir le 1er essai (5-0).

 

Les capoïstes réagissent et recollent au score par une pénalité (5-3). Ce sera quasiment tout pour les 40 premières minutes en terme de jeu. En effet, le seul fait marquant de cette 1ère période fût l’expulsion d’un des 2 entraineurs visiteurs qui manifesta trop virulemment son désaccord avec une décision arbitrale.

 

Malgré cette supériorité numérique, les « verts et blancs » ont beaucoup de difficultés pour creuser l’écart. Il faut un exploit personnel de Camille qui transperce la défense et finit dans l’en-but pour voir le tableau d’affichage évolué. Rémi convertit la transformation (12-3). L’averse de pluie et de grêle rend le ballon glissant et les fautes de main sont nombreuses, donnant beaucoup de mêlée dans un match assez terne. Les follois décrochent finalement le bonus offensif sur une pénal touche et un groupé pénétrant bien orchestré pour un essai collectif (17-3). Les locaux se créent plusieurs occasions mais des fautes de main ou des mauvais choix font avorter chaque tentative.

 

La délivrance arrive enfin sur une attaque au large et une croisée qui permet à Mathieu d’éliminer les derniers adversaires et d’aplatir un 4ème essai (22-3). Plus rien ne sera inscrit et l’arbitre siffle la fin de la rencontre. Malgré une prestation très moyenne, Folles remporte ainsi sa 1ère victoire de la saison qui plus est bonifiée. Le week-end de repos qui arrive va permettre aux follois de soigner les petits bobos et de continuer à travailler aux entrainements avant de repartir pour 4 matchs consécutifs avant la trêve de Noël.

 

Rendez-vous le dimanche 19 novembre avec une nouvelle rencontre à domicile face aux corréziens de Meyssac. Les cadets se sont à nouveau imposés mais sans bonus cette fois-ci face à Chauray par 31 à 19. Les féminines à VII jouaient leur 2ème plateau et se sont malheureusement inclinées.

 


Une belle envie collective malgré la défaite

En match avancé de la 4ème journée de championnat, le RCF rencontrait pour la toute première fois de son existence le club de Payzac, en Dordogne. Face à une équipe qui est montée en fin de saison dernière mais qui possède un effectif expérimenté, les « verts et blancs » s’attendaient à un match compliqué. D’entrée de jeu, les locaux imposent des séquences de pilonnage mais la défense folloise résiste. Sur une mêlée perdue à l’entrée des 22 mètres, le demi de mêlée payzacois s’échappe petit côté et aplatit en coin (0-7). Dans la foulée, les locaux trouvent une nouvelle fois la brèche et pointent un nouvel essai qui ne sera pas transformé (0-12).

 

On pense alors que cela va être un cavalier seul de Payzac, mais Folles réagit et voit quand envoyant du jeu de mouvement il est possible de prendre à défaut l’adversaire. Sur un petit coup pied à suivre de Julien par-dessus la défense, Camille récupère le ballon et transmet à Tao qui termine dans l’en-but 40 mètres plus loin (5-12). Les follois continuent avec la même envie et après un bon travail des avants dans l’axe, Philippe passe un drop (8-12). On sent les locaux totalement déboussolés et Folles enfonce le clou avant la pause.

 

Après une percée magistrale de Tao, ce dernier trouve Aubin bien venu à hauteur et il file aplatir un nouvel essai (13-12). L’entame de seconde mi-temps est toujours équilibrée mais face au vent, les « verts et blancs » sont renvoyés dans leur camp. Les locaux s’en remettent à un jeu basique et s’appuient sur la puissance de leur paquet d’avant. Après plusieurs groupés pénétrants, l’arbitre sanctionne la défense folloise qui se retrouve en infériorité numérique durant 10 minutes. Ce qui devrait arriver arriva et sur un nouveau travail dans l’axe, les avants périgourdins aplatissent en force (13-19). Folles tente de réagir mais à chaque fois ils sont repoussés dans leur propres 30 mètres et les mauls adverses s’enchainent.

 

Dans les 10 dernières minutes, les locaux inscrivent 2 nouveaux essais transformés en utilisant toujours cette même recette du jeu dans l’axe (13-33). La victoire est tout à fait logique tant les payzacois possèdent un groupe puissant et expérimenté, mais le score est lourd pour Folles qui a longtemps fait douter le leader invaincu. Ce sera relâche le week-end prochain avant d’accueillir les banlieusards limougeauds du CAPO le dimanche 5 novembre. Il faut continuer sur cette voie et les résultats finiront forcément par arriver. A noter les excellents résultats des cadets et juniors de l’entente qui sont toujours invaincus après 3 journées. Victoire bonifiée pour les M16 (44-3), et victoire sans point de bonus pour les M18 (25-11) face à Poitiers-Chauvigny. C’est repos pour eux aussi le week-end prochain.

 


Dernier quart d’heure fatal

Pour cette deuxième rencontre à domicile, le RC Folles accueillait l’équipe de Dampniat longtemps pensionnaire en promotion d’honneur et qui est descendu cette année. Sous un soleil digne d’un beau dimanche de printemps, les follois prennent la rencontre par le bon bout et dominent sans parvenir à concrétiser.

 

C’est finalement sur par un essai « casquette » que Folles ouvre le score par l’intermédiaire de Julien Portier, je précise le nom car ils sont plusieurs à se prénommer ainsi (5-0). Folles continue de presser et rate à plusieurs l’occasion d’aggraver le score. Il faut une pénalité de Julien Prince, cette fois-ci, pour faire évoluer le score (8-0).

 

Les corréziens recollent ensuite au tableau d’affichage en passant à leur tour une pénalité (8-3). Chaque formation envoie du jeu au large pour le plus grand plaisir des spectateurs mais les « verts et blancs » se montrent les plus dangereux sans être réalistes. La mi-temps est sifflée sur ce court avantage en faveur des locaux. L’entame de seconde période est tout aussi agréable en termes de jeu et sur une belle attaque des trois-quarts, Camille sert à l’intérieur Ziane qui s’échappe sur une vingtaine de mètres avant d’aplatir sous les poteaux. Le score est à ce moment-là de 15 à 3 avec la transformation de Julien.

 

Ce dernier convertit ensuite une pénalité des 40 mètres (18-3). Dampniat réagit et pilonne pendant de longues minutes la ligne d’en-but adverse. Folles défend avec acharnement mais se met plusieurs fois à la faute l’arbitre exclut pour 10 minutes Alexis. Finalement, les visiteurs finissent pas trouver la faille et marquent un essai transformé (18-10). Alors qu’il ne reste qu’une dizaine de minutes à jouer, les follois craquent complètement. Ils perdent des ballons importants et surtout ratent un grand nombre de plaquages, et contre toute attente ils encaissent 3 essais dont 1 qui sera transformé. En 10 minutes, le score passe de 18-10 à 18-27 et les « verts et blancs » laissent échapper une 1ère victoire qui leurs semblaient promises. C’est un coup de massue sur la tête, car malgré une belle débauche d’énergie et 60 minutes plutôt abouties, Folles se trouve toujours dernier au classement avec zéro point au compteur. A signaler, l’excellent état d’esprit des 2 équipes qui n’ont pensé qu’à jouer, bien aidé en cela par un très bon arbitrage de Mr ZOCCHETTI du comité du Centre.

 

La semaine prochaine, déplacement périlleux chez le leader invaincu, Payzac. Les féminines à VII jouaient leur 1er plateau de la saison à Tulle et malheureusement elles perdent leurs 2 rencontres face à Saint-Privat et Maurs. Seule bonne nouvelle du week-end, les M16 en entente avec Guéret qui remportent leur 2ème victoire bonifiée en 2 matchs. Ils l’emportent largement face à l’équipe de Thouars sur le score sans appel de 51 à 5, avec notamment 3 essais inscrits par les jeunes follois. La relève arrive.

 


Des points positifs malgré la défaite

Pour la 2ème journée de championnat, le RC Folles rendait visite à Terrasson avec un effectif rajeuni mais également amoindri, puisque seulement 20 joueurs pouvaient être alignés. L’entame de match est équilibrée et les follois mettent plus d’abnégation que la semaine précédente. Malheureusement, ils encaissent un essai sur un jeu au pied par-dessus du demi de mêlée adverse (0-7).

 

Loin de baisser les bras, les « verts et blancs » tentent des choses et sur un exploit personnel, Arnaud aplatit un magnifique essai de plus de cinquante mètres (5-7). Plus puissants et plus expérimentés, les périgourdins trouvent une brèche dans la défense et envoient leur ailier marquer en coin (5-14). C’est ensuite au paquet d’avants local de faire parler sa puissance en jouant un ballon porté qui oblige les visiteurs à se mettre à la faute. Le buteur local transforme cette pénalité en bonne position (5-17).

 

Folles essaye de jouer le maximum de ballons au large et se procure quelques occasions mais rien ne sera plus marqué jusqu’à la pause. En début de seconde période, les terrassonnais augmentent leur avance sur une belle combinaison qui se termine sous les poteaux (5-24). Ensuite sur une action qui semble bégnine, les esprits s’échauffent et les coups pleuvent, obligeant l’arbitre à sortir durant 10 minutes 2 joueurs côté Terrasson et 1 joueur côté Folles. Sur une relance depuis leurs 22 mètres et un coup de pied à suivre, Alexis après une course de 50 mètres prend le meilleur sur les défenseurs adverses et aplatit en coin (10-24). Folles est toujours dans le coup, mais dans le dernier quart d’heure la puissance adverse les fait plier une nouvelle fois sur un essai tout en force du pilier local (10-31).

 

Malgré cette avance au score, la fin de match est tendue sur le terrain et sur la touche, et une nouvelle fois les locaux prennent un carton suite à quelques mauvais gestes. L’arbitre siffle finalement la fin du match. Malgré un score qui semble lourd, les follois peuvent tirer quelques satisfactions notamment sur la cohésion et l’implication des 20 acteurs. Il faut s’appuyer sur ces vertus retrouvées pour dimanche prochain avec la réception de Dampniat. Souhaitons un bon rétablissement à Alex qui a eu besoin de plusieurs points de suture au niveau de la lèvre.

 


Un derby pour la reprise

Une nouvelle saison débutait dimanche sur le stade de La Colline, où le RC Folles recevait le CS Bellac. Malheureusement pour cette année, les follois ne peuvent pas présenter d’équipe réserve à cause d’un effectif pas suffisamment étoffé. Même si la météo n’était de la partie, c’est devant un très nombreux public que la rencontre s’est déroulée.

 

Dès les premières minutes, les visiteurs se montrent les plus déterminés et prennent nettement l’avantage en termes de possession et d’occupation. Les « verts et blancs » n’arrivent pas à mettre la main sur le ballon et ne font que défendre. Sur une pénal touche, le pack bellachon organise un groupé pénétrant et trouve la faille (0-5).

 

Toujours sous pression, Folles subit et manque des placages ce dont l’adversaire profite pour inscrire un 2ème essai entre les perches (0-12). Malgré quelques ballons égarés sur les phases de conquête, les locaux réagissent mais n’arrivent pas à enchaîner les temps de jeu et tombent sur une défense agressive. Avant la pause, Bellac pointe un nouvel essai en bout de ligne (0-17). Une petite remontée de bretelles à la mi-temps réveille quelque peu les follois qui sans se montrer transcendant parviennent à rééquilibrer les débats. Bellac se met à la faute et se retrouve avec une double infériorité numérique durant quasiment 10 minutes. Les « verts et blancs » s’obstinent à jouer dans l’axe alors que les espaces semblent évidents sur les extérieurs.

 

Il faut attendre la dernière action du match que Folles trouve enfin l’ouverture. Camille adresse une passe au pied à Tala qui marque sans opposition (5-17). Pour cette 1ère rencontre de la saison, la déception est grande dans le camp follois qui est passé à côté de son match. La semaine prochaine, c’est en déplacement à Terrasson qui se profile et il faut essayer de remettre les choses en ordre pour éviter une nouvelle déconvenue.